Circonscription d'Avallon
Accueil > La collation à l’école maternelle

Rubrique Ressources vie scolaire

La collation à l’école maternelle

Le 10 novembre 2011

Le dossier sur Eduscol

Les principes généraux

La question de la collation matinale ne peut être uniquement liée aux problèmes de surpoids et d’obésité, même si cet objectif de santé publique demeure prioritaire. Les dimensions éducative, sociale et culturelle ainsi que les diversités locales, qu’elles soient d’ordre géographique ou socio-économique, doivent être prises en compte à l’école ...

Les recommandations

- Les horaires et la composition de la collation

La collation matinale à l’école n’est ni systématique ni obligatoire.

Aucun argument nutritionnel ne justifie la collation matinale de 10 heures qui aboutit à un déséquilibre de l’alimentation et à une modification des rythmes alimentaires des enfants.

Cependant, compte tenu des conditions de vie des enfants et des familles qui peuvent entraîner des contraintes diverses, il peut être envisagé de proposer aux élèves une collation dès leur arrivée à l’école maternelle ou élémentaire et, dans tous les cas, au minimum deux heures avant le déjeuner. Les enseignants doivent s’adapter aux situations spécifiques tout en respectant "les repères de consommation" du PNNS.

Les boissons ou aliments proposés aux élèves doivent permettre une offre alimentaire diversifiée favorisant une liberté de choix, en privilégiant l’eau, les purs jus de fruits, le lait ou les produits laitiers demi écrémés, le pain, les céréales non sucrées, en évitant les produits à forte densité énergétique riches en sucre et matières grasses (biscuits, céréales sucrées, viennoiseries, sodas..).
Ce moment de collation proposera, chaque fois que possible, des dégustations de fruits qui peuvent également intervenir lors du déjeuner ou du goûter.

- Les autres prises alimentaires à l’école maternelle ou élémentaire

D’autres moments de la vie de l’école, hors du déjeuner et du goûter, sont l’occasion de prises alimentaires supplémentaires : goûters d’anniversaire, fêtes de Noël, carnaval ou de fin d’année ...
Ces événements festifs qui intègrent un apport alimentaire offrent, lorsqu’ils gardent leur caractère exceptionnel, un moment de convivialité, de partage et de diversité des plaisirs gustatifs, en même temps qu’ils créent des liens avec les familles le plus souvent associées à leur préparation.
Il est cependant souhaitable de ne pas les multiplier et de les regrouper par exemple mensuellement, afin d’éviter des apports énergétiques excessifs.
A l’école élémentaire, il faut également être vigilant aux prises alimentaires lors des récréations.

L’avis de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments relatif à la collation matinale à l’école.

Recommandations du 25 mars 2004 pour les directeurs et directrices d’école